Le pouvoir de contrôler l’Air – ou l’Aérokinésie

L'aerokinesie ou le pouvoir de contrôler l'Air Elle est considérée par certains comme une pure invention, un fantasme digne de la science-fiction, vous la rencontrez d’ailleurs dans le cinéma de science fiction. (Dans « Mortal Kombat », le personnage Fujin contrôle le vent et peut provoquer des tornades. )

Pour d’autres, elle représente un phénomène extrasensoriel aussi réel que la télépathie. L’aérokinésie fait parler d’elle depuis des années, sans que le mystère se lève complètement sur ce phénomène.

Qu’est-ce que l’aérokinésie ?

Étymologiquement, le mot vient du grec « aeros » (air) et « kinesis » (mouvement).

Il s’agit de la capacité d’utiliser et de contrôler l’air, par la seule action de l’énergie psychique.

Pour rappel, la psychokinésie ou la télékinésie représente la capacité d’agir sur la matière (pour la déplacer par exemple) en utilisant seulement l’énergie psychique. L’aérokinésie s’apparente à cette capacité, mais dans son cas, l’action est exercée uniquement sur l’air (et le vent, les courants d’air, etc).

Une personne aérokinésiste (qui possède le don d’aérokinésie) serait donc capable de créer, de contrôler et de déplacer des masses d’air ou des courants (vents) par la simple action de sa pensée.

Ne confondez pas aérokinésie et aéromancie

L’aérokinésie est liée à l’élément Air, un des 4 éléments fondamentaux (avec la Terre, l’Eau et le Feu). Il semble que la tradition de l’aérokinésie remonte très loin dans notre passé, à une époque où les 4 Éléments Primordiaux étaient au centre des préoccupations des mages et des initiés.

Selon certains textes, les prêtres Babyloniens ont été parmi les premiers à se servir de la force de l’Air, tout d’abord comme un moyen de divination (cette divination s’appelle l’aéromancie, divination par l’Air).

Plus tard, d’autres civilisations eurent l’idée de célébrer et de tenter de contrôler le pouvoir de l’Air. Les Hindous par exemple vouaient un véritable culte à l’élément Air et ils auraient maitrisé son incontrôlable puissance. Mais nous disposons de très peu d’écrits qui attestent leurs résultats.

Quoi qu’il en soit, il ne faut donc pas confondre l’aéromancie (méthode de divination) et l’aérokinésie (le contrôle exercé sur l’air).

Qu’est-ce qui pourrait expliquer
l’existence de l’aérokinésie ?

Partant du principe que tout autour de nous est constitué d’énergie, sur laquelle nous pouvons agir par le pouvoir de notre esprit, pourquoi ne serions-nous pas capables d’agir sur l’Air qui est, lui aussi, énergie ?

Certains nient l’existence de l’aérokinésie. Ils peuvent à la rigueur accepter que la télékinésie est possible,  mais uniquement parce que l’esprit agit sur les molécules de la matière.

Mais si la matière est effectivement composée de molécules, il en est de même pour l’Air ! Ce n’est pas parce qu’il est invisible, que l’Air n’a pas de « consistance », ou qu’il est composé de « néant »…

Bref, le débat autour de l’aérokinésie n’est pas prêt de se s’arrêter, mais il est vrai que les preuves à l’appui de ce phénomène sont rares, voire inexistantes…

Quand assisterons-nous à des démonstrations d’aérokinésistes capables de contrôler le vent, de le faire souffler dans une direction puis dans une autre, ou de déplacer des masses d’air qui font bouger les feuilles des arbres et soulèvent la poussière ? Peut-être qu’un jour cela sera parfaitement banal.

En attendant, nous ne pouvons que poursuivre l’étude de ce phénomène et tenter de percer les secrets de son fonctionnement, pourquoi pas par la pratique.

Et à ce titre, voici :

Un petit exercice d’aérokinésie

Si l’aérokinésie vous intéresse et que vous aimeriez tenter de la pratiquer, rappelez-vous tout d’abord qu’il est très difficile d’obtenir des résultats immédiatement.

Comme pour toutes les pratiques impliquant vos capacités extrasensorielles, cela demande de la patience et une pratique répétée, voire régulière.

Voici un exercice qui peut vous aider à débuter :

Vous pouvez l’effectuer facilement chez vous. Allumez une bougie et posez-la sur une table ou sur un meuble bas devant vous. Créez (en ouvrant une fenêtre ou une porte) un courant d’air qui traverse la pièce. La bougie doit se trouver sur son chemin, de manière à ce que sa flamme vacille constamment.

Votre objectif consistera à contrôler le courant d’air, pour qu’il ne fasse plus vaciller la flamme de la bougie.

Assis(e) confortablement, détendez-vous et concentrez-vous sur la flamme. Visualisez une sphère protectrice autour de la bougie, une sphère épaisse et solide qui la protège de tout, y compris de l’action du courant d’air. L’air en mouvement contourne votre sphère, la flamme de la bougie reste immobile.

Une fois que vous avez créé mentalement cette sphère (même si elle n’est pas encore parfaitement efficace), focalisez votre attention sur le courant d’air léger qui balaye tout sur son chemin : essayez de le « voir » comme une énergie en mouvement.

Essayez d’influencer sa trajectoire, en le poussant à éviter votre bougie. Imaginez ce courant d’air former une « boucle » pour contourner la flamme.

Maintenez la concentration aussi longtemps que vous le pouvez (mais ne vous épuisez pas non plus, vous pourrez reprendre la pratique un autre jour).

Richard Armand

 

 

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.