Un exercice facile de télépathie sensorielle

Qu’est-ce que la télépathie sensorielle ?

télépathie sensorielle

La télépathie est une communication qui ne se sert d’aucun support mais simplement de nos sens, elle peut être considérée donc déjà comme sensorielle.

Dans ce cas, pourquoi parler de « télépathie sensorielle » ?

Eh bien parce qu’elle se différencie d’autres types de télépathie comme par exemple la « télépathie sur objet » (qui vous permet de percevoir le message d’une personne au contact avec un objet qui lui appartient).

La télépathie sensorielle, elle, repose uniquement sur vos sens, et plus particulièrement sur les sensations physiques. Elle permet d’envoyer des messages par le biais de la visualisation et d’en recevoir sous forme de sensations purement physiques.

Devriez-vous pratiquer la télépathie sensorielle ?

Vous devez savoir qu’il s’agit non seulement d’une forme de télépathie mais aussi d’une forme d’entraînement mental qui vous servira en toutes circonstances.

Cette pratique a des éléments en commun avec le yoga nidra et la sophrologie. Elle exige en effet une maîtrise très poussée du corps et de vos ressentis physiques.

Vous n’êtes donc pas obligé d’être féru de télépathie pour tenter un exercice de télépathie sensorielle.

Je vous propose donc dans ce qui suit…

Un exercice de télépathie sensorielle

C’est un exercice qui se pratique à deux.

Idéalement, votre partenaire devrait être une personne qui s’intéresse elle aussi à la télépathie (ou du moins qui n’est pas entièrement fermé et sceptique). Généralement, une telle personne est assez difficile à trouver dans la famille ou le cercle de vos amis proches.

(A moins que vous n’ayez un jumeau ou une jumelle, car les jumeaux semblent posséder une capacité naturelle à envoyer un message par télépathie.)

Mais de vous découragez pas si vous ne trouvez pas quelqu’un tout de suite. Parlez-en autour de vous, pour savoir qui de votre entourage s’intéresse au développement des capacités extrasensorielles.

Dans un premier temps, vous allez jouer le rôle de récepteur télépathique. Ce rôle est plus facile, et c’est par ailleurs une étape indispensable pour pouvoir progresser dans la télépathie.

Je vous conseille également de tenir un journal de bord, pour noter vos sensations et vos résultats et les comparer au fil du temps.

Votre partenaire :

Que votre partenaire se trouve dans la même pièce que vous, dans la pièce à côté ou même à plusieurs kilomètres de distance, cela n’a en principe aucune importance. Je vous conseille tout de même de commencer en étant à quelques mètres (ou dizaines de mètres) de votre partenaire de télépathie.

Ce dernier devra choisir mentalement un animal (un animal connu, pas une espèce exotique rarissime). Il notera son nom sur un bout de papier avant l’exercice.

Les étapes à suivre :

  • Allongez-vous sur un lit ou sur le sol (sur un tapis épais), dans une position confortable, les bras le long du tronc, les paumes vers le haut.
  • Fermez les yeux, détendez-vous et essayez de chasser les pensées parasites et les préoccupations du quotidien.
  • Sentez le poids de votre corps sur le matelas ou sur le sol et imaginez-le très lourd.
  • Détendez chaque partie de votre corps en commençant par le sommet du crâne et en descendant progressivement vers vos pieds. Sentez chaque muscle en train de se détendre, sentez les articulations qui se reposent. Imprégnez-vous de la sensation de détente.
  • Descendez de votre cou vers les épaules, puis vers vos bras, vos avant-bras, vos mains, votre ventre, etc. Restez concentré(e) quelques secondes sur chaque partie de votre corps en notant les sensations que vous ressentez. (Par exemple si vous avez les doigts froids, si une partie du corps et plus tendue que d’autres, etc.). On appelle cela un « survol sensoriel du corps ».
  • Une fois que vous avez effectué ce survol de votre corps mentalement, vous êtes à l’écoute de vos sensations. Il est temps de vous brancher sur le message télépathique de votre partenaire. Prononcez à voix basse (toujours les yeux fermés) : « je me branche sur le message envoyé par X ».

C’est à ce moment que votre partenaire devra se concentrer à son tour sur l’image de l’animal choisi et tenter de vous l’envoyer mentalement. Pour plus de chances de réussite, il (elle) devra visualiser l’animal sous plusieurs angles, dans plusieurs situations. Cela permettra de varier les images mentales transmises.

  • Restez allongé, les yeux fermés, dans une attente complètement détachée de ce message.
  • N’essayez surtout pas de deviner, ni d’anticiper ce que votre partenaire pourra vous transmettre. Restez concentré sur vos sensations et laisser tout simplement venir les images en vous, de manière détachée. Cette phase devrait durer une minute ou deux, pas plus.
  • Effectuez ensuite un deuxième survol de votre corps, toujours en partant du sommet de votre crâne et notez si les sensations physiques ont été modifiées. (Ressentez-vous plus de chaud, ou de froid ? Ressentez-vous des fourmillements ou une sensation particulière dans une partie de votre corps ?)

C’est seulement après ce deuxième survol que vous devrez exprimer vos ressentis. Quel est à votre avis l’animal auquel votre partenaire pensait ? Notez aussi quelles sont les sensations physiques que cet exercice vous a procurées.

Note :

  1. Cet exercice est plus facile si vous êtes à proximité de votre partenaire de télépathie sensorielle. Vous pourrez  vous synchroniser facilement au moment de la transmission télépathique. Dès que votre préparation est effectuée et que vous prononcez la phrase « je me branche sur le message… » , votre partenaire intensifiera sa transmission.

    Mais ceci n’est pas indispensable. Vous pouvez très bien être loin l’un de l’autre et convenir d’une heure exacte pour la transmission. De votre côté, vous commencerez votre préparation 5 ou 10 minutes avant, le temps de faire le premier survol de votre corps.

  2. Cet exercice s’effectuer en choisissant un animal, mais celui-ci peut être remplacé par une couleur, une plante, un pays, etc. Mais si vous optez pour un animal, votre partenaire devrait évidemment éviter de choisir son animal de compagnie, s’il en a un. Sinon, l’exercice serait trop facile.

    En plus, cela pourrait le perturber, le renvoyant à son propre lien télépathique avec son animal de compagnie : un phénomène très connu qui porte le nom de communication animale.

Richard

 

Ceux qui ont lu cet article ont aussi aimé :

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.