L’énergie mentale et comment l’utiliser

énergie mentale
« L’énergie mentale » est un concept qui mesure l’interaction entre la volonté et les émotions.

Les émotions et les ressentis ont le rôle de nous dire ce que nous voulons ou ne voulons pas faire, mais c’est grâce à la volonté que nous le faisons concrètement.

Chez les animaux, par exemple, l’action est plus directement liée aux émotions que chez les hommes. Et ce, parce que la pensée consciente (ou la volonté) n’intervient pas.

Votre énergie mentale est souvent gaspillée…  

En effet, cette énergie est gaspillée lorsque la volonté agit contre les émotions. Voilà pourquoi :

La volonté décide d’agir, mais le « coût » de l’action est toujours « calculé » en fonction des émotions qui l’accompagnent.

Ainsi :

–> Si les émotions sont contre cette décision, alors le coût de l’action sera très grand. Inversement,

–> Si les émotions sont en faveur de cette décision, alors le coût de l’action sera faible.

Bien sûr, le concept d’énergie mentale doit être compris plutôt comme une métaphore, il ne s’agit pas de l’énergie dans le sens physique.

Notre cerveau utilise effectivement de l’énergie, mais c’est une notion différente de l’énergie mentale (E.M.)

Nous allons donc parler ici de l’E.M. en tant que « coût », ou « dépense », utilisée par notre cerveau pour payer les actions accomplies.

Vous pouvez gagner et perdre de l’E.M.

Comment ?

Eh bien, vous gagnez de l’énergie mentale lorsqu’un succès ou une satisfaction inattendue surviennent.

Le succès est ressenti alors par notre esprit comme une récompense à notre volonté.

En revanche, vous perdez de l’énergie mentale lorsqu’un échec inattendu survient. L’esprit perçoit l’échec comme « une punition ».

Le paradoxe de notre énergie mentale

Nous avons vu que notre énergie mentale est étroitement liée à notre volonté.

Mais  paradoxalement, notre E.M. est affectée aussi par les choses sur lesquelles nous n’avons aucun contrôle volontaire.

Par exemple :

  • Le décès inattendu d’un proche est un événement très douloureux, qui provoque de la souffrance – mais nous n’avons aucun contrôle là-dessus
  • Un événement chanceux inattendu, comme gagner à la loterie par exemple, nous rend très heureux – mais là non plus, nous n’avons exercé aucun contrôle

Dans les deux cas, notre énergie mentale est affectée en très grande mesure, même si ce n’est pas notre volonté qui a produit ces événements !

Et heureusement, même si notre E.M. est affectée dans de tels cas, nous sommes capables de nous habituer à ces nouvelles circonstances : la famille de la personne décédée ne sera pas éternellement malheureuse. Et inversement, un petit  gain à la loterie ne vous garantit pas le bonheur à vie.

Le meilleur moyen d’utiliser votre énergie mentale

Les recherches sur l’énergie mentale ont souvent mené au concept de « vivre dans le moment présent« .

Voilà pourquoi :

Lorsque votre volonté agit, vos émotions doivent être en accord avec cette action.

Vous savez que vous DEVEZ faire quelque chose (faire la cuisine, par exemple) – c’est donc votre volonté qui décide d’agir, mais il faut aussi que vos émotions se prononcent pour cette action. Il ne faut pas « y aller à reculons », pour ainsi dire. Il ne faut pas qu’intérieurement, émotionnellement vous soyez contre cette action.

Et pour cela, la meilleure stratégie consiste à se concentrer uniquement sur le moment présent, sans réfléchir à autre chose. Commencez à faire la cuisine, et ne faites que cela. Ne pensez à rien d’autre et essayez de trouver du plaisir dans chacun de vos gestes.

C’est le meilleur moyen pour que vos émotions retrouvent un niveau positif. Et elles seront en accord avec votre volonté.

Par contre, si vos pensées sont dispersées, si vous pensez à d’autres tâches ou soucis, à ce que vous devez faire demain, etc, (« Je n’ai pas le temps de faire ça« , « Quelle corvée, j’ai hâte de finir« , « Je dois laver la voiture demain », etc…) alors vous créez du stress et vous serez émotionnellement en désaccord avec ce que vous faites. Conséquence : vous dépenserez beaucoup d’E.M. !

En conclusion : lorsque vous faites une action, votre volonté doit agir, dans la mesure du possible, en accord avec vos émotions. C’est seulement ainsi que vous pouvez maintenir la consommation d’énergie mentale à un niveau très bas.

 

 

Ceux qui ont lu cet article ont aussi aimé :

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.