Comment développer votre perception extra-sensorielle

perception extra-sensorielle

Il vous est peut-être déjà arrivé de « pressentir » que votre téléphone va sonner…. et effectivement, il sonne. Ou d’avoir une chanson dans la tête et de l’entendre tout à coup passer à la radio…

Ce genre d’étranges « coïncidences » arrivent assez souvent à certaines personnes… Est-ce le cas pour vous ?

Aujourd’hui, il semble assez clair que ces événements sont loin d’être de simples coïncidences. Les spécialistes en sciences paranormales s’y intéressent depuis des années et ils ont trouvé pas mal de réponses.

L’idée unanime c’est que ces événements sont liés à ce qu’on appelle la « perception extra-sensorielle » – une capacité qui existe chez chacun d’entre nous. Une perception qui agit « en dehors » de nos cinq sens habituellement sollicités pour percevoir notre environnement. (Parmi les manifestations de PES vous trouverez entre autres la télépathie, la clairvoyance, la précognition, la rétrocognition, etc. )

Peut-on développer cette capacité ?

Il semblerait que oui. Si la PES (perception extra-sensorielle) est latente chez la plupart des gens, elle peut être développée et stimulée, grâce à la pratique et à certains exercices spécifiques.

Par contre, elle sera toujours plus présente chez certaines personnes, de manière naturelle. C’est un peu comme les aptitudes musicales : tout le monde peut apprendre à jouer d’un instrument, mais il y aura toujours ceux qui ont un talent inné et qui joueront toujours mieux que les autres (bien qu’ils aient, eux aussi, besoin de travail et de pratique ! )

Le premier pas : reconnaitre le potentiel en vous

C’est effectivement le premier pas à faire : admettre que cette capacité existe en vous et que vous êtes capable de la développer. Certains spécialistes conseillent de répéter mentalement (ou même de prononcer à haute voix) des phrases comme celle-ci :

« Je reconnais les possibilités illimitées de perception de mon esprit »,
« Je reconnais le potentiel d’évolution de ma perception extra-sensorielle et j’ouvre tous les jours de nouvelles portes de connaissance », etc.

Rien que cette reconnaissance – exprimée sur un plan conscient – peut vous aider à déclencher un processus d’évolution. L’idée exprimée par votre conscient se propage ensuite plus facilement vers votre subconscient et vers des niveaux plus profonds de votre esprit.

Deuxième pas : pratiquez

Si vous vous intéressez à la perception extra-sensorielle, vous allez certainement multiplier les lectures sur ce sujet. Cela vous aidera énormément. Il existe de nombreux magazines et articles spécialisés qui proposent des exercices pour faire évoluer et simuler votre perception extra-sensorielle.

Voici par exemple un des exercices les plus simples que vous pouvez pratiquer sans aucune préparation :

A chaque fois que votre téléphone sonne, prenez quelques secondes avant de répondre et essayez de deviner qui vous appelle. N’essayez surtout pas de faire intervenir la logique (« Qui m’appelle d’habitude à cette heure-ci? » etc.), laissez simplement des images se former dans votre esprit.

Vous trouverez d’autres exercices dans les pages de notre site, ici ou ailleurs sur la toile.

Petite astuce :

La méditation, voilà une pratique qui favorise largement la perception extra-sensorielle, parce qu’elle apporte à votre esprit la sérénité et le calme nécessaires pour être réceptif.

Si vous n’avez encore jamais essayé la méditation, ou si elle ne vous semble pas adaptée pour vous, prenez simplement l’habitude de vous accorder quelques minutes de calme dans la journée, loin du tumulte du quotidien : quelques minutes pendant lesquelles vous fermez les yeux, vous videz votre esprit et vous respirez profondément, en écoutant éventuellement une musique douce.

Plus vous vous détachez de vos tâches quotidiennes (en accordant un peu de répit à votre esprit) et plus vous serez à l’écoute de votre « soi » profond et vous augmenterez petit à petit votre réceptivité.

Richard Armand

 

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.